La fibre parentale

Publié le par Val


Ne nous trompons pas : je ne déteste pas les enfants, faut pas pousser, en revanche ils ont le don de me fatiguer, de me saouler, de m'irriter, bref de me hâcher menu les roubignolles que je n'ai pas, très, très rapidement.

Pourquoi? Mais parce qu'ils ne sont pas assez malins pour se comporter comme des adultes, évidemment!
Alors non, je n'ai aucune envie de m'extasier sur le troisième décès et la quatrième résurrection simultanée de Kiki le chien dans la clinique vétérinaire des Pet Shops, aucun goût pour la cueillette des marrons-qu'on-va-faire-pousser-dans-un-verre-hein-que-ce-sera-bien (surtout en milieu urbain merdorisé par Kiki le vrai chien et ses complices à queue poilue), un intérêt proche du QI d'une salade pour tout ce qui touche à Dora l'exophtalmique images-copie-7.jpeget sa quête éperdue du chemin qui ne mène à rien, avec son copain le singe à nom de sandalette et son train bleu (qui s'appelle...Blue. Putain mais moi aussi je peux faire scénariste pour bouffeurs de Magic box!!!).

Pleinement consciente des limites rapidement atteintes de ma patience, je m'étais mise en tête que je n'aurais jamais d'enfant. Je laissais la lourde responsabilité de prolonger l'auguste héritage génétique familial à mon benêt aîné de frère, comptant sur lui pour honorer de sa divine semence une gironde belle-soeur qui hélas, se fait toujours attendre (pas faute d'avoir gaspillé la fameuse semence, pourtant...).

Seulement voilà : je n'avais pas prévu que la femme de ma vie serait équipée de son prolongement de-chair-et-de-sang au moment de notre rencontre. Le pire, c'est que ça ne m'a même pas fait hésité, brave fille que je suis. Ou inconsciente, oui peut-être...

Au bout d'un an et demi de cohabitation, je peux tout de même le dire : je COMMENCE à m'y faire.
Il faut dire que le globule a fait de très gros progrès au fil de ces quelques mois : elle ne nous réveille plus 12 fois par nuit en hurlant et bavant, les yeux révulsés et les phalanges blanchies à force de serrer les barreaux de son petit lit (Carrie à côté c'était Martine à la plage). Elle ne me vomit plus dessus quand elle est malade (jusqu'à quand?...), elle se déshabille (et s'habille presque) comme une grande et se brosse les dents avec application 2 fois par jour (au début elle avait peur de sa brosse à dents, vous mesurez le progrès), elle va aux toilettes toute seule et ne fait plus pipi au lit la nuit (alors que vous avez remarqué? plus on vieillit, plus on se relève. On aurait peut-être mieux fait de garder les couches).

Alors vous me direz, tu dois être contente, elle ressemble de plus en plus à une adulte?

Ben voui, si on veut.
N'empêche que la miss elle sait nous rappeler de temps à autre que c'est une enfant. Par exemple hier soir, quand, apprenant qu'elle allait manger un steack hâché et des
PETITS POIS, elle nous a fait le coup du "j'ai mal au ventre".
Même en insistant, pas moyen de lui faire dire autre chose (petites mains potelées croisées sur l'abdomen, regard suppliant, la panoplie de Rémi-sans-famille au complet, ne manquaient que les chiens) images-1-copie-3.jpegdu coup lavage de dents express en vue d'un coucher prématuré. Et là me vint l'illumination (j'ai un 6ème sens qui me permet de lire dans les pensées des enfants, véridique) : "dis-moi l'Emmerdeuse, c'est dommage que le globule ait mal au ventre, parce que j'avais prévu de lui donner deux ou trois chips si elle mangeait bien ses petits pois". Miracle! Le mal de ventre s'est envolé! l'assiette a été engloutie en 2 temps 3 mouvements (moins vite que les chips quand même). Je me demande ce que ça a donné avec cet arrière-goût de dentifrice...

Le voilà mon secret éducatif : mensonge, manipulation, mauvaise foi et exploitation des points faibles (en l'occurence l'appétit).

Finalement, c'est très simple d'élever des enfants.
Du coup je ne comprends pas cette réplique de l'emerdeuse, pas plus tard qu'hier :
"Putain, qu'est-ce-que j'aimerais être une mère célibataire sans enfant parfois".
(relisez cette phrase avec attention, elle vaut son pesant de cacahuètes; J'en connais une qui a ramé pendant deux heures pour se rattraper).

Non, vraiment j'adore les enfants finalement.

Au fait, je vous ai dit que le globule s'était pris sa première gamelle à vélo aujourd'hui? Je ne comprends pas, pourtant c'était moi qui la surveillais...


medium_Chat-velo.jpg


Publié dans la chambre d'enfant

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

far 15/02/2008 10:08

Quelle chance il a, le globule, de t'avoir...
Et quelle revanche de la vie de te voir user de tant de stratagèmes pour arriver à tes fins...
Jusqu'au jour où... le globule étant adolescent...saura lui aussi tirer partie des ficelles manipulatoires dont tu usais et abusais...
lollllllllllllll

florence sis 11/02/2008 21:30

Profite-en, il parait qu'à l'adolescence il se passe des trucs de ce genre mais dans l'autre sens. hihihi

Chantal 11/02/2008 16:34

Ben moi je trouve que tu t'en tires plutôt bien... parce que cette astuce, je n'y aurais pas songé deux secondes... tu devrais écrire un guide du jeune parent, je suis certaine que tu ferais un malheur.

Val 11/02/2008 20:29

HAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

l'emmerdeuse 10/02/2008 20:52

Ce qui m'énerve au plus haut point, c'est que malgré toutes tes conneries, t'es carrément douée avec la môme. Elle t'aime.
Et ça, je le comprends pas.

Val 11/02/2008 20:20

c'est juste à cause des sous que je mets sur son compte. Sans ça tu penses bien...;)