Samedi 27 septembre 6 27 /09 /Sep 12:15
Il y a des gens qui vous accompagne toute votre vie (enfin jusqu'à ce qu'ils clamsent, hein, sauf si c'est vous qui jetez l'éponge le premier) sans que vous ayez jamais l'occasion de leur parler et encore moins de les remercier.

Regardez par exemple, moi, Evelyne Dhéliat elle m'accompagne depuis mes jeunes années, lorsque je regardais le week-end " la maison de TF1 ", avec Evelyne à quatre pattes en train de poser du lino dans sa séquence déco et Nicolas le jardinier qui s'escrimait à nous expliquer comment faire pousser des échalotes et des salades avec la conviction d'un évangéliste.
A l'époque Evelyne elle avait aussi le droit de s'asseoir sur un tabouret pour jouer les femmes-tronc en alternance avec Denise Fabre. Denise c'était la brune avec une bouche trop petite pour ranger toutes ses dents et Evelyne c'était la blonde qui avait de la classe, encore plus que Denise, sûrement parce qu'elle avait une grande bouche et des dents bien rangées. 
10 fois par jour elles nous expliquaient ce qu'on allait voir à la télé dans la journée ou alors elles meublaient les coupures de programmes causées par des incidents techniques dont on ne s'avait pas très bien de quoi il pouvait s'agir. Un mec s'étit pris les pieds dans les câbles? Robert Chapatte avait renversé son Ricard sur la console du régisseur? Guy Lux avait perdu Simone Garnier?

Et puis après Evelyne elle a eu une promotion : elle a eu le droit de se tenir debout pour nous présenter la météo.
D'abord avec des petits soleils et des nuages aimantés qui ne tenaient pas très bien sur le tableau, et puis après sur un fond bleu, vachement plus difficile à maîtriser. Essaie une fois, et tu verras que c'est vachement dur de pas désigner Cherbourg à la place d'Ajaccio quand tu n'as pas la carte sous les yeux.




60 piges Evelyne, et toujours sur le pont.

Et voilà qu'un jour je ponds un article où je parle d'elle

Et là, la vie de mon blog bascule.
Mon blog-rank frétille.
Google s'emballe.

Ini-ma-gi-na-ble le nombre de visiteurs qui débarquent sur mon blog en recherchant une info sur Evelyne Dhéliat.
En vrac : "mensurations d'ED", "cul d'ED", la soeur d'ED", le compagnon d'ED", "seins d'ED" etc...
Bon, vous l'aurez compris, le parcours universitaire d'Evelyne Dhéliat n'intéresse pas grand monde. En même temps pour nous dire que demain on va se cailler les miquettes ou qu'il faudra se tartiner d'indice 50 pas besoin d'être diplômée en physique nucléaire.

En somme, rien de bien méchant dans ces recherches.

Jusqu'à la semaine dernière.
Un gougnafier est arrivé chez moi en recherchant : "ED enculée par un animal".

Alors là, je m'insurge.
Je veux bien qu'Evelyne m'amène des lecteurs, mais pas des frapadingues!

En tout cas, merci Evelyne. 
Décidément, tu es bonne. 
Publié dans : le séjour - Par Val
Ecrire un commentaire - Voir les 5 commentaires
Retour à l'accueil
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus