Ode au déo

Publié le par Val

Transpiration,
Je conchie ton nom

Les auréoles que tu dessines
Sous des aisselles assassines

L'odeur insoutenable
Proche de celle de l'étable
Que tes effluves écoeurantes
Répandent, si entêtante

Me font 100 fois rêver à mon  auto
Aux dépends des joies du métro

Ses voyageurs trempés de sueur
Leurs corps poisseux
Regards haineux
Au bord des lèvres mènent mon coeur

Transpiration,
Putain change de wagon!

Publié dans par la fenêtre

Commenter cet article

eurêka 15/05/2008 21:00

Si "Le génie est fait d'un pour cent d'inspiration et de quatre-vingt-dix-neuf pour cent de transpiration", cela veut-il dire qu'il y a beaucoup de génie dans le métro, en plus de Zazie?

Val 17/05/2008 13:21


Le problème c'est que la crasse est aussi faite de 99% de transpiration!
D'où une certaine confusion.
hélas.


Catie 15/05/2008 09:34

Ah oui... ca me rappelle de lointain souvenir de metro ou bus egalement...
Au labo nous avons la malchance d'avoir un etudiant en these qui ne sait pas se servir d'une machine a laver, ne connais pas Saint-deo, peut etre meme pas le gel douche...
La chef a du le cadrer et lui expliquer que c'etait pas possible... il y a du mieux, mais il y a des jours ou... yeuurk !!!!!!!!
Heureusement je ne bosse pas directement avec lui... deja le croiser dans les couloirs, j'ai double mon record d'apné

Val 15/05/2008 20:03


Et oui, la crasse n'est pas l'apanage des pauvres!
Elle ne connaît pas la lutte des classes...


Anto 14/05/2008 23:55

Voilà pourquoi il existe les "vélib'"...

Val 15/05/2008 20:02


J'attends qu'ils desservent montreuil ! ;)


Guylaine Mazet 14/05/2008 22:28

Ouais, ça c'est du vécu. Je confirme. Et j'aurais pas dit mieux ! Aussi la série "je te tousse à la face en pleine période de grippe"...

Val 15/05/2008 08:17


Faudra que je ponde un poème le moment venu!


Bertrand 14/05/2008 21:26

Soeurette> Houellebecq, ça sort par un autre trou...