Jeudi 29 novembre 4 29 /11 /Nov 21:17
Aîe! ouïe!  Grrrrrrr...
Fichtre, diantre, ventre saint gris! mon corps n'est que souffrance et courbature...
Warum? because (quelle aisance linguistique, n'est-il pas...) j'ai eu la grande idée de reprendre la natation, après avoir laissé tomber pendant plusieurs mois pour cause de travaux intensifs dans l'appart, puis le déménagement, les vacances, etc.
J'ai donc profité de changer de boulot pour renouer avec Aquarius (rien avoir avec Actarus) , weil (ne dîtes rien, je sais...) mon bureau est à 15 min d'une piscine.
Et donc aujourd'hui je me suis bien vite éclipsée à midi, mon petit sac Speedo (royalties?) sur l'épaule pour voler à l'assaut d'un bus qui me mène droit dans ma baignoire géante.
Après m'être délestée de mes 2,60€ à la caisse (la piscine doit être le seul loisir à Paris dont le prix ne fasse pas hurler de rire les provinciaux), je me suis précipitée aux vestiaires pour faire claquer mon maillot de bain Arena (toujours pas, les royalties? même pas à titre d'encouragement? Bande de chiens) et mon bonnet tout vieux, tout moche , avec ce putain d'élastique qui me fait des traces noires sur le front (mon dieu quelle horreur, j'avais oublié). A noter pour les courses de samedi : racheter un bonnet de bain. Acheter aussi des lingettes démaquillantes (les filles comprendront).
Et me voilà fin prête, motivée comme jamais.
Plouf! Pas chaude, hein?! Surtout, ne pas montrer qu'on se caille les miquettes, prendre un air blasé comme si on enchaînait les longueurs tous les jours depuis ses 1 an, ne surtout pas se mouiller la nuque, ça fait touriste moldave qui découvre la méditerranée et éviter les moulinets dans le vide pour s'échauffer, ça fait maître nageur du club Mickey.
Une fois ces précautions prises, je me suis élancée tel Bobby-les-doigts-palmés dans ce délicat mélange de chlore, d'eau de javel et d'eau de SEINE (je me demande ce qui est le plus corrosif) pour aligner, croyais-je bien innocemment, 1 km de longueurs.
Ha, ha , ha!!!! J'ai eu beau fermer les yeux très fort et imaginer Philippe Lucas sur le bord du bassin, sanglé dans un boxer en peau de zèbre, en train de me gueuler dessus crinière au vent et bière au ventre, rien à faire, je n'avançais pas.
Ou plutôt si, mais avec l'impression très désagréable d'évoluer dans une bassine de ciment.
Bilan des courses, 500m de pataugeagement (ou nageation, comme vous voulez) minable, des yeux de junkies et les pattes coupées pour l'après-midi.

bebe-nageur.jpg
Vous savez quoi? j'ai hâte d'y retourner la semaine prochaine.
Publié dans : Le dehors du dedans - Par Val
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Retour à l'accueil

Commentaires

Et DEPUIS QUAND tu te tapes Actarus dans une piscine, toi????? C'est quoi ce bordel?????? Royalties mon cul, tu rentres direct au Nidouillé, moi je m'en vais dire deux mots à l'autre ringard en collants rouges avec son robot Mattel en plastoque.
Commentaire n°1 posté par l'emmerdeuse le 29/11/2007 à 22h26
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus